L’encadrement des petits enfants est une activité professionnelle assez sérieuse. Elle requiert de nombreuses aptitudes personnelles et une certaine qualification. Le CAP Petite enfance permet d’obtenir cette qualification et de développer les aptitudes nécessaires, à la suite d’une formation et d’un examen.

Pour suivre la formation en vue d’obtenir le diplôme, plusieurs dispositifs de financement existent.

L’essentiel à savoir sur le CAP Petite enfance

Le CAP Petite enfance (Certificat d’Aptitude Professionnelle, option Petite enfance) est destiné aux personnes voulant interagir avec des enfants, notamment de leur naissance jusqu’à l’âge de six ans. Renommé depuis quelques années, il est maintenant appelé CAP Accompagnant éducatif petite enfance (CAP AEPE). Facile à suivre, cette formation peut être entièrement financée par des structures ou des dispositifs mis en place par l’État ou les administrations locales (régionales, départementales ou communales). Sur le site youschool.fr, vous trouverez plus d’informations sur les aides au financement du CAP Petite enfance.

Après deux ans d’étude, les étudiants passent l’examen organisé par le ministère de l’Éducation nationale. Grâce à un diplôme de CAP AEPE, vous êtes alors apte à travailler sans difficultés et sans limites. Par exemple, vous pouvez être sollicité à domicile ou dans des centres d’accueil d’enfants. Vous pouvez également être amené à travailler comme auxiliaire de crèche ou comme assistant(e) maternel(le).

CAP Petite enfance : les compétences développées

En général, il existe trois formules de formation au métier d’accompagnant éducatif : la formation en présentiel, la formation à distance et la formation en alternance. Cette dernière formule permet aux apprenants de mettre en pratique très rapidement les notions acquises. Peu importe la formule choisie, vous pouvez bénéficier d’un financement.

L’accompagnant éducatif aide les tout-petits à s’habiller ou à s’alimenter. Il les fait participer à des activités visant à les rendre autonomes et sociables ; il seconde les parents dans leur rôle. Un accompagnant doit posséder certaines qualités comme l’écoute, la patience, la courtoisie, le savoir-parler, l’organisation et le travail d’équipe. Il doit être en mesure d’assurer la sécurité des enfants dont il a la charge, et doit maîtriser les notions d’hygiène et les soins médicaux de base.

Les financements de la formation CAP Petite enfance

Aucun critère contraignant n’est à remplir pour bénéficier d’une aide au financement du CAP Petite enfance. Voici les alternatives qui s’offrent à vous.

Financer son CAP Petite enfance avec le Compte Personnel de Formation

Le Compte Personnel de Formation (CPF) est une cagnotte rassemblant vos droits à la formation durant votre vie professionnelle. Tout salarié bénéficie de 500 euros au minimum par an dans son CPF, et le plafond cumulable est de 5 000 euros. Vous pouvez utiliser votre CPF pour financer une formation de votre choix, pour peu que celle-ci soit éligible au CPF.

Le CAP Petite enfance est justement éligible au Compte Personnel de Formation. Vous pouvez donc suivre votre formation du CAP Petite enfance par le CPF.

Financer son CAP Petite enfance avec Pôle Emploi

Si l’alternative du CPF n’est pas utilisable, rapprochez-vous de votre conseiller Pôle Emploi. Dans certains cas, vous pouvez recevoir une AIF (Aide Individuelle à la Formation). Pour en bénéficier, vous devez faire une demande auprès de votre conseiller Pôle Emploi ; c’est à lui que revient la décision d’accepter ou de rejeter votre demande, selon la pertinence de la formation ciblée.

Financer son CAP Petite enfance avec le jobbing

Pour financer votre CAP Petite enfance, le Centre Européen de Formation vous aide à trouver des jobs grâce à des partenariats avec des employeurs. Avec ce système de financement, il est généralement préférable d’opter pour la formation à distance, afin de pouvoir étudier à votre rythme en dehors des heures de travail.

L’accompagnant éducatif aide les parents en gérant de façon responsable leurs tout-petits. Bien encadrés, ces enfants apprennent à devenir autonomes tout en s’épanouissant en communauté. Voilà pourquoi l’importante et sensible tâche de leur encadrement ne peut être confiée qu’à des professionnels. Pouvant notamment être financé par l’AIF de Pôle Emploi ou le CPF, le CAP Petite enfance vous offre les qualifications pour devenir l’un de ces professionnels.